Loading...
WELCOME TO AFRICAN MOKELI

AfriCAN Mokeli est un magazine qui présente les meilleurs travaux des créateurs africains ou d’origine africaine et aussi les travaux de tout autre créateur qui travaille selon une thématique s’appuyant sur les codes africains.

Article à la Une



La plateforme projet  » ABA les ateliers  » a réuni cet été à Kinshasa des artistes qui ont réfléchi sur la place de l’art contemporain dit  » congolais  » dans le monde. Les artistes ont exploré tous les sujets allant de la vie sociale à Kinshasa à la politique utopique et étouffante menée par les dirigeants de ce pays. Une production African Mokeli Magazine qui sera diffusé sous peu.

En savoir plus, cliquez ICI



Découvrir une synthèse de l’oeuvre «  Les géoles du Chat « 


Authentique hommage vis-à-vis de la condition des peuples opprimés, cette installation produite dans le cadre des A.B.A à Kinshasa, a un parfum particulier_fait d’un soin porté en terme technique à la notion de contrainte.
« les geôles du chat » redonne un sens (visuel) à l’oppression du peuple congolais. Natif de Kinshasa, l’artiste se place sur cette œuvre non seulement comme un artiste, mais aussi comme un homme tout court. Il exprime ici toutes les interrogations et tous les espoirs d’un monde opprimé, en prenant la condition congolaise comme « prototype » d’un phénomène mondial.
Le symbole le plus fort de cette installation artistique n’est pas tant la réunion de ces bouts de mains, mais peut-être ce carrefour d’émotions et de ressentiments qu’offre l’œuvre d’art. C’est-à-dire le symbole géométrique de l’oppression systématisée, faisant ainsi « des geôles du chat », le réceptacle d’un sentiment universel.


Nos articles


Sublimer l’excellence de la créativité africaine 

African Mokeli


Loin des préjugés, AfriCAN Mokeli questionne les mouvements actuels de la créativité africaine, ce magazine vante l’excellence tout en questionnant la démarche qui a mené au résultat. La philosophie de AfriCAN Mokeli est de faire évoluer le débat sur la place des créations » made in Africa » dans la sphère mondiale ainsi que de rendre ces dernières visibles et lisibles.