Loading...
//Quel avenir pour le design africain? ___entre design et artisanat

Quel avenir pour le design africain? ___entre design et artisanat

Quel avenir pour le design africain? ___entre design et artisanat

Nous sommes parfois étonnés, frustrés et enthousiastes au même moment quand nous visitons les salons de design en Europe.

Les prix de certains meubles, hormis le coté design que nous ne déplorons pas car c’est toujours un vrai régal pour nos yeux ( respect à chaque designer ), souvent nous poussent au questionnement. Nous nous demandons comment certains meubles peuvent coûter autant chers? Puis survient la réponse de différents fournisseurs qui nous expliquent que c’est dû aux coûts de la matière première et à la main d’œuvre. Savez-vous qu’un meuble coûte plus cher en Europe quand c’est fait à la main? Chose logique, on devrait tous honorer les artisans.

La question qui nous préoccupait en pensant à la réponse des fournisseurs était : quel meuble au Congo, par exemple, n’est pas fait à la main? Quel matériau ce pays manque?
Puis nous remarquions qu’il y a un problème de mise en valeur de ces produits! Un beau meuble photographié sur du sable pas très propre avec comme arrière plan une montagne de poubelle n’est pas très vendeur.
 
Combien coûte un meuble en Afrormosia, en Acajou ou en wenge en Europe par exemple? quel est le coût de fabrication du même meuble fait à la main au Congo? Comment faire de la mise en valeur? Comment exporter ce meuble? comment développer une clientèle? Si ces meubles se vendaient à prix cassés en Occident, ce serait de la concurrence déloyale? Qui fixe les prix des meubles africains? tant de questions auxquelles nous avons trouvé une partie des réponses.
Puis vint la question : quel regard contemporain porter sur design congolais où 80% de la production est encore artisanale? Est-ce un handicap ou simplement un supplément d’âme qui vaut la peine d’être sérieusement mis en valeur?

A cette question, nous avons tenté de trouver la réponse dans les propos de Sandrine Ebène de Zorzi, designer franco-congolaise qui se livrait lors d’une interview donnée aux dépêches de Brazzaville en évoquant sa collaboration avec les artisans congolais en ces termes :


[…]Les créations sont le résultat de toute une série d’ajustements, de discussions et de décisions prises ensemble, les artisans et moi. Ce que j’aime c’est le renversement des valeurs qui est proposé : fabriquée avec peu de moyens, nos pièces ont quelque chose que les productions industrielles n’ont pas. Un supplément d’âme peut-être ! Dans un film sur l’art africain, le cinéaste Chris Marker montre comment la technique et l’outillage occidental ont appauvri l’artisanat sur notre continent. Je pense que c’est vrai, la technique bride l’imagination, la créativité, nous fait aller au plus vite ou au plus simple.

Sandrine Ebène de Zorzi




Après  il y a aussi ce problème de jugement du design africain, qu’est-ce qui en relève ou pas? le design africain se résume-t-il à ces meubles et objets faits des matériaux récupérés à l’instar de tous ces meubles de renommée internationale qu’on connait? Est-ce ça l’idéal du design africain ou c’est simplement une case de plus dans laquelle il se voit enfermer? Le questionnement vaut le détour. Et que dire de l’hybridation culturelle, chose qui n’est pas mal tant que les influences culturelles diverses enrichissent le design africain mais quelles sont leurs limites? A chacun sa réponse et sa perception mais l’urgence d’une valorisation du design africain ne laisse plus un doute!



Articles récents

By |2019-01-19T15:25:59+00:00décembre 12th, 2016|Design & Architecture|Commentaires fermés sur Quel avenir pour le design africain? ___entre design et artisanat